Immobilier

Comment le marché des résidences secondaires s'est réinventé

Ça n'est pas une surprise : le marché de la résidence secondaire a largement profité de l'après COVID...

altacasa blog image
Table des matières

Nombreux sont les citadins qui se sont rués dans les agences immobilières au sortir de la pandémie. Et cette frénésie est encore plus vraie chez ceux qui habitent les grandes villes : ceux qui sont restés coincés pendant des mois dans leur appartement, avec pour unique horizon un bout de ciel entre 2 immeubles.

En témoigne l'insolente croissance des ventes de maisons dans des régions comme le Perche ou la Normandie, où les parisiens se sont précipités à la recherche de la longère ou la maison à colombage de leurs rêves, avec comme critère indispensable la facilité d'accès depuis leur résidence principale.

La résidence secondaire n'est plus seulement un lieu de villégiature où l'on vient se détendre. L'intégration du télétravail dans les mœurs a radicalement réinventé l'utilisation des maisons de campagne. C'est d'ailleurs ce que révèle la dernière étude de Barnes : "43% des personnes interrogées avaient l'intention de réorganiser leur vie professionnelle et familiale", et 72% d'entre eux imaginaient faire de cette maison secondaire une résidence semi principale.

On observe également un vrai rajeunissement dans les catégories des acheteurs : 1/4 d'entre eux ont entre 30 et 40 ans et les jeunes de moins de 30 ans ne sont pas en reste puisqu'ils représentent 11 % des acquéreurs.

Un bémol cependant : un tel projet n'est pas accessible à tous, notamment du fait des coûts élevés que peuvent générer une maison de vacances : taxe foncière, taxe d'habitation, travaux de réfection et d'entretien etc... De nombreuses solutions fleurissent depuis la crise sanitaire pour contourner cette problématiques financière, parmi lesquelles l'achat à plusieurs sous forme de SCI, avec un gestionnaire chargé de l'administration du bien : un excellent moyen de profiter du temps passé dans la maison, sans gestion chronophage de la propriété.